Ceux qui se sont déjà rendus aux États-Unis le savent : les formalités administratives pour s’y rendre sont un véritable casse-tête. Mais saviez-vous qu’une escale (même si elle ne dure que quelques heures et que vous ne sortez de l’aéroport) se prépare ? Petit check-point des vérification à faire et des précautions à prendre.

Un passeport biométrique ou électronique

Pour se rendre aux États-Unis, même pour un transit, il est nécessaire d’avoir un passeport biométrique ou électronique. Si vous avez votre passeport après 2006, vous en avez très certainement un. On les reconnait car la photo dessus n’est pas une photo d’identité collée. C’est une photo numérisée puis imprimée. Les passeports de ce type ont également une puce électronique sur laquelle sont enregistrées vos données personnelles.

Un formulaire ESTA

Si vous vivez en France ou dans un des pays qui ne nécessitent pas un visa pour entrée aux Etats-Unis en tant que touriste (durée limitée à 90 jours), vous devez remplir avant votre vol formulaire ESTA pour voyager aux USA. Ce formulaire est à remplir même si vous ne faites qu’un transit aux Etats-Unis ! Il se remplit en ligne en quelques minutes. Vous le trouverez en français sur plusieurs sites. Le prix varie d’un site à l’autre ainsi que l’attente et les services offerts (possibilité de modifier sa demande par exemple). Vous recevrez une réponse assez rapidement (sous 3 jours généralement) par mail. Si la réponse est positive, je vous encourage à imprimer votre autorisation ESTA et à l’avoir sur vous lors de votre trajet. L’autorisation ESTA est valable 2 ans, vous n’avez pas besoin d’en redemander une pour votre retour. Si votre demande ESTA est refusée vous devrez alors faire une demande de visa. Bien que le traitement des demandes ESTA soit rapide et que les réponses soient généralement positives, je vous conseille de vous occuper de cette formalité le plus tôt possible.

Prévoir un temps suffisamment long lors de son escale

Même pour un transit, vous devrez obligatoirement récupérer vos bagages en soute et passer la douane. Cette étape peut être assez longue dans certains aéroports, prenez donc gare à avoir plusieurs heures devant vous lors de votre transit. Une fois la douane passée, vous devrez alors réenregistrer vos bagages et vous rendre à votre porte d’embarquement. Certaines personnes ayant prévues des escales de 3h n’ont pas pu avoir leur vol…malheureusement il n’est pas possible de savoir à l’avance le temps qu’il vous faudra. Mieux vaut cependant être trop prudent et prendre son mal en patience que de louper son avion.

Transit aux Etats-Unis

Passer la douane : les produits à ne pas emporter

Le passage de la douane peut prendre un certain temps. Il est également important de noter qu’il est strictement interdits de passer la douane avec certains objets. Alors qu’il est généralement toléré d’avoir un briquet dans sa poche, les douaniers américains ne vous laisseront pas passer avec. Il est également défendus d’avoir des médicaments sauf si vous présentez une ordonnance à votre nom. Concernant la nourriture, ne comptez pas pouvoir emmener le moindre aliment d’origine végétale ou animale. Il vous sera confisqué immédiatement. Notez également que les bagages en soute sont régulièrement contrôlés. Pensez à vous munir d’un cadenas homologué TSA ou d’une sangle classique pour éviter qu’elle ne s’ouvre. Si votre bagage est contrôlé, vous serez informé par un mot laissé à l’intérieur.

Bon transit aux Etats-Unis à tous !